J'ai pu enfin trouver le temps de me rendre à cette exposition.

Un dimanche matin, à l'ouverture, pour éviter de faire trop la queue.

Sont réunies dans ce lieu autour de plusieurs thèmes, 150 aquarelles, assez peu connues du grand public.

Et surtout, ce qui m'a impressionné, ce fut la salle ou était présentées les 167 planches originales de "La balade de la mer salée", premier tome de Corto Maltese, présenté ici en intégralité.

Admirer le trait, les aquarelles dont le papier est encore bondés du passage aqueux du pinceau en marte.

Le sens de bandes dessinée prends tout son sens dans l'ouvre d'Hugo Pratt, car sur les planches originales, ces sont des bandes de dessins qui les composent.

J'ai aimé aussi les mots de l'auteur, de ci de là sur les murs, qui révèlent un homme simple, non engoncé par son succès planétaire.

A voir pour les amateurs de bd et d'aquarelles, l'exposition tient lieu jusqu'au 21 aout.




Découvrez Le voyage imaginaire d'Hugo Pratt à la Pinacothèque de Paris sur Culturebox !